Le projet SERVAL – Ou comment téléphoner lorsque les infrastructures défaillent

Par le dans . Marqué comme , , avec Aucun commentaire

Le projet SERVAL – Ou comment téléphoner lorsque les infrastructures défaillent

Hello,

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un projet, que je trouve particulièrement intéressant dans son principe de fonctionnement et pour son utilité publique !

Ce projet est, entre autres, composé d’une application mobile. Il ne s’agit pas de l’application du mois et vous ne l’utiliserez pas tous les jours non plus. Mais, savoir qu’elle existe, savoir la faire fonctionner, partager l’information avec son entourage et la garder opérationnelle sur votre téléphone « intelligent », pourrait vous être utile un jour ou l’autre (enfin espérons que non !).

Pour la petite histoire, j’ai découvert ce projet grâce à ma grand-mère, qui vit sur une île sujette aux tsunamis et qui a donc fait quelques recherches à ce sujet : LE PROJET SERVAL

Le projet « Serval », à quoi ça sert ?

Non, non, ce n’est pas de l’Opération Serval, mais bien du projet Serval dont il s’agit ;)

A la base, le projet « Serval » n’a qu’un objectif, celui de permettre la création d’un réseau de téléphonie mobile qui serait capable de résister aux catastrophes naturelles.

L’idée est particulièrement pertinente, car nous savons tous qu’après un tremblement de terre, une inondation ou toutes autres catastrophes naturelles, les moyens de communications classiques se retrouvent très rapidement saturés et inopérants.

Présentation du projet :

Logo du site servalproject.org

Le projet Serval, qu’est-ce donc ?!

Le projet « SERVAL » est un projet Open-Source, financé par la fondation Shuttleworth, qui a été lancé en 2010 (ce n’est pas tout jeune) par le chercheur australien Paul Gardner-Stephen. C’est après le tremblement d’Haïti en 2010, qu’il a commencé à travailler sur un projet permettant la création d’un réseau de téléphonie mobile « maillé ».

Le réseau maillé (ou topologie mesh), est une topologie réseau permettant aux hôtes d’être connectés en pair à pair et sans hiérarchie centrale. Chaque nœud peut alors recevoir et relayer des données. Cela permet d’éliminer les points de défaillance, qui en cas de panne isolent une partie du réseau.

Illustration d'un réseau maillé


Topologie d’un réseau maillé (source : Wikipédia)

Imaginez cette technologie, couplée à l’important nombre de smartphones qui vous entoure et qui sont capables d’émettre un signal Wi-Fi … Vous y êtes ?

Imaginez maintenant, qu’après une catastrophe naturelle, les réseaux mobiles habituels, soient tous saturés et/ou défaillants, mais que vous souhaitiez tout de même joindre votre entourage.

Si tout le monde avait connaissance de ce type d’application, nous pourrions désengorger les réseaux mobiles et garder le contact avec nos proches !

Pour les plus anglophones curieux d’entre vous, je vous propose cette vidéo pour plus de détails :

Les cas d’utilisation les plus concrets :

  • En cas de catastrophe naturelle si les réseaux de télécommunications sont coupés/saturés
  • Lorsque vous vivez dans une zone blanche
  • Pour remplacer le système téléphonique interne de petites organisations
  • Pour permettre aux dissidents de pays qui surveillent les télécommunications de leurs citoyens de communiquer.

Concernant ce dernier point, il est intéressant de savoir que l’écosystème Serval, se base sur une librairie de chiffrement. Elle permet de fournir l’authentification et la signature numérique, le chiffrement/déchiffrement des données et la gestion des identités via le réseau Mesh. Toutefois, je ne suis pas compétent, pour affirmer que ce système est assez sécurisé pour ce type d’utilisation « sensible ».

Parlons maintenant de « Serval Mesh » :


Serval Mesh est une application pour mobile, utilisant la technologie qui a été créée pour le projet « Serval ». Le projet est composé de plusieurs modules, Serval Mesh en est un !

Alors pour la faire courte, voici ce que j’ai pu trouver comme informations intéressantes :

Quelques projets qui méritent d’être connus :

Le projet Serval est composé de plusieurs sous-projets, dont certains méritent d’être plus connus.

Par exemple, il existe le projet « Serval Mesh Extender ». Il s’agit d’un petit appareil capable d’étendre la portée du réseau maillé, via un réseau Wi-Fi « Ad hoc » et/ou via les ondes radios, pour une portée plus importante. Cet appareil permet aux smartphones non compatibles avec le mode ad-hoc du Wi-Fi, de se connecter au réseau existant.

Prototype du projet « Serval Mesh Extender »

Représentation du boîtier de protection du « Serval Mesh Extender »

Il existe également, le projet « Serval Maps ». Il s’agit d’une application, basée sur Android, conçue pour prendre en charge les activités de cartographie collaborative à l’aide du réseau maillé Ad-Hoc fourni par le logiciel Serval principal.

La partie cartographie de l’application mobile s’active si les composants « Maps » sont installés sur le téléphone. Les cartes peuvent également être visualisées via ce site : maps.servalproject.org

Et sinon, Serval Mesh, comment ça fonctionne ?!

Pour faire simple, cette application permet :

  • La réalisation d’appels téléphoniques en voix sur IP
  • L’envoi de messages texte
  • Le partage de fichiers

Historique des releases : (historique complet ici)

  • Serval Mesh Version 1.0 « Showtime » est en cours de développement
  • Serval Mesh Version 0.93 est la version actuellement disponible
  • Serval Mesh Version 0.92 a été publiée en octobre 2014
  • Serval Mesh Version 0.91 a été publiée en juillet 2013
Permissions demandées lors de l'installation de Serval Mesh

Liste des permissions demandées lors de l’installation

Le menu About de Serval Mesh

Menu « à propos » de l’application Serval Mesh

Les paramètres de Serval Mesh

Paramétrages de l’application

Quelques informations en plus ?

L’application « Serval Mesh » est construite à partir de deux composants :

  • Une interface utilisateur : Batphone
  • Un composant chargé de la communication et du chiffrement des données : Serval DNA

Pour ceux qui se poseraient la question, l’application n’a pas besoin que votre téléphone soit « rooté » pour fonctionner !

Bonus et quelques images :

Le projet pourrait sembler « mort » (date de mise à jour des pages du wiki par exemple) mais il ne faut pas se fier aux apparences. En surfant un peu sur la Toile, je suis tombé sur le blog de Paul Gardner-Stephen qui est plus qu’actif.

L'écran principal de Serval Mesh
Liste des contacts dans Serval Mesh

Pour en savoir plus, je vous conseille d’aller y faire un tour : servalpaul.blogspot.fr.
On peut y suivre l’avancement des travaux autour du projet « Serval Mesh Extender ».

Il explique également dans un de ces articles (en date du 03/04/2016) que la problématique de mise à jour de l’application avait été résolue. En effet, dans une zone blanche, où l’accès à l’Internet n’est pas faisable, comment faire pour mettre l’application à jour ou encore la distribuer aux personnes autour de soi ?!

Pour résumer ce qui a été mis en place, l’application, via le mode « Wi-Fi HotSpot » de votre téléphone, permet d’exposer une page HTML qui sera accessible grâce une URI générée pour l’occasion. Cette URI permettra à votre entourage, de télécharger le fichier APK de l’application. Son installation est ensuite possible en local, moyennant quelques bidouilles dans les paramètres Android (autoriser l’installation d’applications venant de sources inconnues).

Partager facilement l’application mobile Serval Mesh avec votre entourage

Partage de documents via le réseau maillé

Alors plutôt intéressant tout cela non ?! =)
Qu’en pensez-vous, prêt à l’installer sur votre téléphone au cas où ?!

Sources utilisées pour la rédaction de l’article :
* L’ensemble des différents liens présents dans l’article
* La page Wikipédia du projet : fr.wikipedia.org/Projet_Serval
* Le dépôt Github du projet : github.com/servalproject
* Le blog de Paul Gardner-Stephen : servalpaul.blogspot.fr
* Et le site officiel du projet : servalproject.org

Sources des images utilisées en illustrations :
* L’illustration principale du billet a été dénichée ici
* Les illustrations restantes ont été réalisées à partir d’impressions d’écran pris par mes soins lors de la rédaction de ce billet

Aucun commentaire


N'hésitez pas, laissez un commentaire — DoFollow activé sur ce site —


«